Qu’est-ce qu’une bière blanche ?

Bière blanche

La bière blanche est une boisson incontournable de la saison estivale. Grâce à son goût léger et sa saveur peu amère, elle est très appréciée de tout le monde, notamment des femmes. Bien qu’elle soit souvent confondue avec la bière blonde, ses caractéristiques, ingrédients et processus de fabrication font sa particularité.

La bière blanche

Avant de détailler le processus de fabrication de la bière, nous allons voir ses caractéristiques et tout ce qui fait sa spécificité. 

Qu'est-ce qu'une bière blanche
La bière blanche est une bière à base de froment, légère et peu amère.

Présentation

L’expression « bière blanche » serait issue d’une confusion entre la langue française et allemande. Les Allemands appellent cette boisson « Weizenbier ». « Weizen » signifie blé en français. Or, ce terme se rapproche et sonne presque de la même manière que le mot « Weiss » qui se traduit par « blanc ».

C’est ainsi que suite à une erreur de traduction, le breuvage fut appelé « bière blanche » en français. Pourtant, il est à noter que sa couleur présente une nuance bien plus éloignée que l’immaculé.

La bière blanche est une boisson à base de blé tendre, communément appelé froment. Il est cultivé en quantité importante  sur la partie continentale de la France métropolitaine. C’est la raison pour laquelle les fabricants y sont nombreux.

Cette boisson, fortement fermentée, est facile à reconnaître grâce à sa texture laiteuse et sa couleur plus ou moins claire. Lors de sa dégustation, il est vivement conseillé de le servir dans un verre à pied refermé vers le haut pour profiter de ses arômes.

Composition

Le principal ingrédient utilisé pour la fabrication de la bière blanche est le blé tendre (entre 20 à 70 %). Cette céréale est la source de son goût et surtout de son apparence. Certes, la boisson ressemble à la bière blonde au premier regard mais en observant bien, elle est plus claire. Par ailleurs, elle contient également de l’orge. 

La richesse en protéines du blé favorise la formation de la mousse lorsque vous versez votre bière dans un verre.

Il est à noter que le goût relativement acidulé de certaines bières blanches est dû à la présence des bactéries appelées lactobacillus. Elles sont responsables de la fermentation et production d’acide lactique. Il est important de savoir que ce ne sont pas tous les breuvages qui disposent de cet arrière-goût. Chaque brasseur adopte la recette de son choix. 

Comment une bière blanche est-elle fabriquée ? 

Choix des ingrédients

Cette étape s’avère importante puisqu’elle définit le rendu final. Plus il y a de blé, plus il y a de protéines donc plus la mousse affiche une texture plus dense. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est conseillé de déguster la bière dans des verres spéciaux. Il est à noter que ce breuvage ne doit pas être filtré pour obtenir la texture laiteuse.

Maltage

Cette phase est entièrement dédiée aux céréales. Elles sont germées pour obtenir des enzymes. Ces dernières transforment les amidons du blé en sucre pour assurer la fermentation antérieure. Les grains sont séchés et libérés des germes avant d’être moulus.

Brassage

Il s’agit de transformer le malt moulu en une solution sucrée. Pour ce faire, le fabricant passe par les étapes ci-après :

  • L’empâtage ;
  • L’infusion ;
  • La filtration ;
  • L’ébullition ;
  • Le refroidissement.

Fermentation

Cette étape consiste à fermenter les moûts pendant quelques jours. Il faut ajouter de la levure pour aider le sucre à se transformer en alcool et en gaz carbonique.

 Qu'est-ce qu'une bière blanche
La bière blanche se distingue par sa coloration plus claire et sa texture laiteuse.

Quelles sont les variétés de bière blanche ?

La bière blanche se décline en 3 variétés qui se distinguent par leur processus de fabrication.

La Witbier / blanche belge / belgian white

Avant d’arriver à la blanche Belge actuelle c’est-à-dire celle qui est légèrement amère et présentée sous une texture laiteuse, le processus de fabrication a changé plusieurs fois. La première recette datait du XIXe siècle et portait le nom de la Blanche de Peeterman. Les deux autres qui suivirent se nommaient la Blanche de Louvain et de Hoegaarden. 

Actuellement, elle est brassée avec divers arômes notamment de la coriandre, des zestes d’agrumes ou d’autres épices. La levure est ajoutée pour relever le goût de ces ingrédients.

La Weizen / weissbier / hefeweizen

La bière blanche allemande se distingue de celle des Belges et Américains par ses arômes de banane et clou de girofle. Elle est composée d’environ 70 % de blé malté.

À cette recette s’ajoute une dose de houblon noble allemand. La levure, quant à elle, relève la senteur des arômes et assure la production d’alcool et de gaz carbonique. En dégustant une Weizen, attendez-vous à sentir un goût légèrement fruité et une amertume à la fin. Cependant, ce produit germanique n’est pas forcément blanc. Certains présentent une couleur noire.

L’american wheat / wheat ale

La bière blanche américaine se distingue par ses ingrédients. Son goût est un peu plus classique. Autrement dit, c’est la saveur de la levure qui est mise en avant tandis que le blé reste le principal ingrédient.

À cette recette s’ajoutent des houblons aromatisés. L’été serait la meilleure saison pour la déguster. Ce breuvage est fait pour les consommateurs qui recherchent plus le côté amer de la bière. Il est la preuve qu’une bière peut être puissante tout en restant rafraîchissante.

Conclusion

La saveur, le goût et les notes d’une bière blanche changent selon le pays. Si vous préférez les boissons plus puissantes avec un taux d’alcool plutôt élevé, la bière blanche américaine serait parfaite pour vous. Les versions françaises et belges, quant à elles, sont plus légères, mais avec des goûts spéciaux grâce à des ingrédients supplémentaires.

Retour en haut