Le Portrait du Mois - Février 2018 - Lucie et Maxime de la Microbrasserie les Funambules

Brasseur Sociétaire de la SCIC Malteurs Échos

Ophélie Vigarie

Interview de Lucie (au téléphone) de la Microbrasserie les Funambules, La-Croix-de-la-Rochette (73110).

Odoo image and text block

Pouvez-vous présenter la brasserie en quelques mots ? :

Maxime et moi [Lucie] avons créé notre brasserie, il y a tout juste un an. Nous sommes co-gérants en SARL. Nos premiers brassins ont été lancés en janvier 2017 pour être commercialisés à partir du mois de mars.

Notre gamme comporte cinq bières différentes. Nous avons une American Pale Ale “Miss Tigrie“, brassée avec du malt de Malteurs Echos. C’est une bière qui est assez fruitée au nez avec une légère amertume en fin de bouche. Nous avons une ambrée faite avec du sarrasin, “Sarah la Zinzin“, douce et biscuitée. Une bière de style Stout avec des notes torréfiées de café qui s’appelle “Lord Dubuc“. Ensuite, il y a la “Foxy Lady“, une American Amber Ale à la fois houblonnée et maltée. La dernière est “Mr.IBU“, une black IPA, bien houblonnée et bien fruitée avec une belle amertume en bouche.  Nous prevoyons également de faire des brassins éphèmères dans l’année.

Quel a été votre parcours avant d'être brasseur ? :

Nous avons  tous les deux fait le même parcours en biologie ‘‘Protection de l’Environnement‘‘, plus particulièrement en gestion de la faune.  En parallèle, Nous brassions en amateur depuis 6 ans. Petit à petit, on s’est dit qu’on pourrait créer notre brasserie.

Qu'est-ce qui vous intéresse dans le fait de travailler avec Malteurs Echos ? :

Nous travaillions déjà avec Malteurs Echos lorsque nous étions amateurs. Ce qui nous intéressait c’était d’avoir des céréales locales et bios. Deux aspects auxquels Malteurs Echos pouvait répondre. Le fait que ce soit en plus une coopérative avec un côté éthique nous plaisait bien. C’était chouette d’avoir un fournisseur qui réponde à nos critères.

Il est clair que nous ne pouvons pas nous approvisionner à 100% chez Malteurs Echos car ils n’ont pas tout ce dont on a besoin. Mais dans le futur, nous aimerions pouvoir tout prendre en local.

Des projets et envies pour la brasserie ? : 

Faire grossir la brasserie puisque le but c’est d’en vivre. Donc il va falloir augmenter les volumes pour que ça génère des bénéfices. D’ici 3 ans, nous devrions changer d’installation.

Quelle est la signification de votre nom ? :

Alors, il y avait plein de petites significations, dont un jeu de mot. Dans “Funambules“, il y a le mot “Fût“ et le mot “Bulle“, donc deux consonnances qui rappelaient la bière.

Etant naturaliste de formation, on a choisit comme logo un bouquetin surnommé le “Funambule des Montagnes“.

Enfin, faire une bière, c’est trouver le bon équilibre entre tous les ingrédients. Réussir à bien doser est un jeu de funambule.

Vous avez des évènements prévus dans votre brasserie ? :

Nous participons beaucoup à des évènements auxquels nous sommes invités, principalement des salons de brasseurs. À la brasserie, on fait de la vente en directe, mais on est surtout un lieu de production. On y organise pas d’évènement particuliers, hormis des portes ouvertes.

Odoo text and image block

Si vous étiez un type de bière, vous seriez quoi ? : 

Je vais essayer de répondre pour nous deux. Max a tendance à incarner les bières houblonnées, comme les American Pale Ale ou les India Pale Ale. Moi, j’aime bien les bières qui ont de bonnes bases maltées. En tout cas, la bière qui nous plait le plus dans notre gamme est la black IPA. 

Si vous étiez un type de céréale, vous seriez quoi ? :

Pour moi, je dirais l’épautre parce que elle a un côté sucré, doux et gourmand. Pour Max, ce serait le seigle qui donne une texture épicée.

Odoo image and text block

Retrouvez ces Funambules sur leur site :