Comment fabriquer sa bière ?

fabriquer sa bière

Blonde, blanche, brune ou même noire, la bière existe sous plusieurs formes. Après avoir goûté celles disponibles sur le marché, vous souhaitez varier les saveurs et en connaitre des nouvelles. La meilleure solution est de créer votre boisson faite maison. Voici comment vous devez vous prendre pour fabriquer votre bière.

Les ingrédients nécessaires pour fabriquer votre bière maison

Pour créer votre bière artisanale, il est nécessaire avant toute chose de réunir les différents ingrédients nécessaires.

fabriquer sa bière
Le boublon et le malt figurent parmi les ingrédients pouroo fabriquer de la bière

Il vous faut :

  • Le houblon : c’est une plante qui est nécessaire pour donner du goût à la bière, du parfum, mais aussi de l’amertume. Vous pourrez obtenir des saveurs personnalisées, car il en existe 120 variétés ;
  • Le malt : le maltage est un procédé pour transformer des céréales comme l’orge, le froment ou encore le seigle pour donner à la bière le côté alcoolisé et nutritif. Le malt est obtenu par trempage, germination, touraillage et séchage ;
  • La levure : cette appellation englobe de nombreuses souches du saccharomyce cerevisiae, un champignon microscopique permettant la fermentation de la bière en enclenchant le processus de transformation du sucre en alcool ;
  • De l’eau où les ingrédients précédents sont versés et mélangés.

Le kit de fabrication de bière

Des équipements spécifiques sont nécessaires pour fabriquer de la bière. Voici les matériels qu’utilisent habituellement les fabricants professionnels pour avoir une idée de ce qu’il vous faut :

  • Le fût de fermentation : c’est le contenant où vous allez entreposer les litres de bière que vous allez préparer. Il doit être étanche pour éviter que des saletés ne s’y infiltrent pendant que le breuvage fermente. Un modèle doté d’un robinet serait parfait dans la mesure où il facilite l’extraction de la boisson ;
  • Un barboteur : il s’agit d’un système ingénieux qui permet de faire sortir le gaz carbonique créé pendant le processus de fermentation du breuvage. En même temps, il évite que des bestioles ne viennent souiller ce dernier ;
  • Les capsules et la capsuleuse : elles sont généralement compatibles avec tous les modèles de bouteilles en verre. Quant à l’utilisation d’une capsuleuse, elle est indispensable pour rendre la bouteille hermétique ;
  • Un désinfectant : faites en sorte de bien nettoyer vos équipements avant de vous lancer dans la fabrication et la mise en bouteille de votre bière. Il s’agit non seulement d’un gage d’hygiène, mais également de bon goût de votre boisson ;
  • Un thermomètre : cet élément est nécessaire pour ne pas se tromper lors de la cuisson de la bière surtout avant l’utilisation de la levure. Une mauvaise température durant le processus est catastrophique. En effet, une trop forte température détruit la levure ;
  • Une passoire, un brûleur, des bouteilles vides, un moulin à céréales ainsi que des cuves.

Le procédé de fabrication de la bière

Le malt

Ici, l’opération consisterait à broyer le malt grâce à un concasseur. Un moulin à céréales peut très bien servir à cet effet. Ainsi, vous pouvez extraire le cœur de ce blé qui sera finalement utilisé.

Il est toutefois conseillé d’acheter de malt déjà séché sachant que le produit à utiliser dépend du type de bière à fabriquer. En effet, un malt caramel est nécessaire pour une bière brune tandis qu’un malt pâle permet de fabriquer de la bière blonde.

L’empâtage et le brassage

Remplissez d’eau un contenant que vous allez chauffer à 70 °C. Prévoyez une quantité égale à la moitié de la préparation souhaitée. Une fois que la température voulue est atteinte, le malt doit être ajouté.

fabriquer sa bière
Le matériel professionnel pour fabriquer de la bière

Vous obtenez ainsi un mélange dont consistance ne doit pas être trop pâteuse, mais plutôt comme celle du gruau. Si la mixture est trop épaisse, il faut ajouter de l’eau pour l’adoucir. La température doit être entre 60 et 65 °C.

La mixture doit cuire pendant environ 1 heure à cette même température. La spatule sera utilisée généreusement durant cette étape. Après une heure, augmenter la chaleur jusqu’à 77 °C pour que l’amidon présent dans le mélange puisse devenir du sucre.

Le moût

Cette fois-ci, dans une autre cuve, mettez la quantité d’eau que vous souhaitez obtenir et que vous allez chauffer jusqu’à une température de 77 °C.

Placez la passoire par-dessus une cuve vide et versez la mixture que vous avez obtenue durant l’empâtage. Le résultat sera alors un breuvage peu sucré appelé « moût ».

Vous allez ajouter l’eau de 77 °C dans le moût et faites-la bouillir. Vous obtiendrez ainsi de la mousse de bière. Dès que cette consistance apparait, diminuez la température sans jamais oublier d’utiliser votre spatule.

Votre houblon doit être incorporé à votre mixture, mais seulement les 1/3 de la quantité totale. Patientez une demi-heure avant d’y mettre un autre tiers de cet ingrédient.

Le dernier tiers sera ajouté après 15 minutes et patientez le même laps de temps pour finir le processus complet du moût.

Le refroidissement

La température de la concoction étant de 100 °C, il faut le diminuer pour qu’elle atteigne les 20 °C dans le délai le plus court. Pour cela, vous devez refroidir la cuve. Vous pouvez notamment placer cette dernière par-dessus une autre cuve préalablement remplie de glace.

La fermentation

Après avoir refroidi, il faut mettre de la levure dans le breuvage tout en le remuant pendant plusieurs minutes pour que l’ingrédient puisse faire effet. Cette étape va permettre la transformation du sucre présent dans le malt en alcool et en dioxyde de carbone.

Ce gaz carbonique va s’échapper via un tube d’évacuation. Il ne faut pas oublier le système de stérilisation pour ne pas altérer le goût du breuvage. Le procédé commence vraiment à partir du moment où un bruit d’ébullition se fait entendre.

Après avoir attendu 3 jours, vous devez remplacer le tube d’évacuation par le barboteur. Le breuvage obtenu – appelé brassin – doit être mis dans l’obscurité pour une période d’environ 2 semaines.

La mise en bouteille

Vous voici à l’étape finale. Il ne faut pas oublier de désinfecter et de sécher une bouteille avant de l’utiliser. Si votre cuve possède un robinet, le procédé est très facile sinon vous devez ouvrir votre fût.

Retour en haut