L'aventure Malteurs Echos

Et une petite graine germa...

Malteurs Echos est née dans l'esprit de Marie Bourdon, Guillaume Bourdon et Baptiste François en 2011 à partir du constat que les petites et moyennes brasseries du Sud-Est étaient dépourvues d'un approvisionnement local de malt et d'orge, et que l'offre en malt ne correspondait pas à leurs besoins.

Tous les trois sont issus de l’Éducation Populaire, avec des parcours professionnels en animation et coordination de réseaux de développement rural et en encadrement en insertion sociale. Avec les acteurs de la filière, ils ont décider de créer Malteurs Echos pour :

  • Produire du malt biologique à partir d’orge cultivée localement, à destination des brasseurs du sud-est, en privilégiant le travail manuel et les méthodes artisanales
  • Permettre à chaque acteur de la filière (agriculteur, brasseur, consommateur...) de se connaitre et travailler ensemble à travers une filière locale et coopérative
  • Développer l’emploi dans la malterie, favoriser l’insertion sociale et permettre à des salariés de se remobiliser à travers la production de malt

Malteurs Echos en quelques dates

Novembre 2014 - La coopérative

Malteurs Echos organise, en Ardèche cette fois, des « Rencontres d'Automne », durant lesquelles auront lieu :

  • des ateliers de discussion autour de la construction de filière avec des acteurs du Sud-Est mais aussi avec des porteurs de projet d'autres régions de France ;
  • l'Assemblée Générale de transformation en Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) qui officialise son statut de coopérative de filière.

Hiver 2014 - Les journées locales

De février à mars 2014, Malteurs Echos organise 8 journées locales, temps de rencontres délocalisés et co-animés avec les Groupements d'Agriculture Biologique, accueillies dans 8 brasseries de Rhône-Alpes, Auvergne et Languedoc. Celles-ci permettent d'engager les échanges avec les acteurs de la filière brassicole et commencer à créer du lien et du débat.

Automne 2013 - Le démarrage

Tout était en place pour démarrer l'activité... il ne restait plus qu'à créer les six postes prévus pour assurer la production 7/7 jours, assurer une bonne production et gestion financière et administrative de l'activité, organiser les approvisionnement futurs, créer des partenariats, …

En septembre, l'équipe naissante comptait alors les trois fondateurs, deux éco-malteurs, et une assistante de coopération. En novembre, une chargée de mission filière et qualité rejoint l'équipe en apprentissage.

Hiver 2013 - Les premiers semis

Des rencontres se font avec des agriculteurs et des coopératives agricoles - l'amont de la filière - afin de semer l'orge qui servira à la production des premiers malts, avec un engagement d'achat de la part de Malteurs Echos.

Eté 2012 - L'arrivée

Marie, Guillaume et Baptiste s'installent en Ardèche. Commence alors la recherche d'un lieu pour démarrer la production et la recherche de financements, tout en suivant en parallèle des formations en gestion et management pour Marie et Guillaume, ou en allant visiter la malterie-brasserie Chodovar en République-Tchèque pour Baptiste.

Printemps 2012 - L'enquête

Les grandes lignes du projet sont définies, il faut désormais se confronter à la réalité du métier et aux attentes des brasseurs sur le territoire où s'implantera la malterie. Marie, Guillaume et Baptiste se rendent donc en Bretagne pour se former au sein de Malt Fabrique, alors seule malterie artisanale de France. Une expérience qui leur permettra de mieux appréhender les contraintes du métier.

En avril, Marie rédige et diffuse un questionnaire à destination des 74 brasseurs professionnels de Rhône-Alpes, afin de mieux saisir leurs attentes. 32 brasseurs manifestent leur intérêt pour des malts issus de céréales locales et transformées dans la région et 27 se disent intéressés par du malt issu de l'agriculture biologique.

L'hiver 2012 - L'association

Après avoir rendu visite à un autre brasseur de Picardie, tous les trois s'accordent sur le nom qu'ils souhaitent donner à leur projet : « Malteurs Echos »

Echos pour économie et écologie, avec un H pour la dimension humaine. L'association sera crée en janvier, avec comme objectif en tête de la transformer en société coopérative d'intérêt collectif lorsque le projet sera abouti.

L'été 2011 - La rencontre

Marie et Guillaume en séjour en Ardèche visitent tour à tour deux micro-brasseries, et évoquent alors avec les brasseurs  la provenance des ingrédients de leur bière. Ils sont alors surpris d'apprendre que ceux-ci proviennent du nord de la France ou de l'étranger faute de fournisseurs locaux et sont mis au défi par les brasseurs de créer une malterie dans le Sud... Qu'à cela ne tienne !

Rejoints par Baptiste, ils décident de se pencher sur cette problématique et de construire ensemble une alternative.